Adhésion à
la Vendée Militaire

Adhérents :
32€ par an

Bienfaiteur :
droit d’entrée 30 € (minimum)
et cotisation annuelle 32€

De soutien :
droit d’entrée 15€
et cotisation annuelle de 32€

Règlement à l’ordre de :
L'association Vendée Militaire
2 avenue de la gare
49123 Ingrandes-sur-Loire
tél : (33) 02 41 39 25 36

Bulletin d'adhésion en .pdf


Dominique Lambert - Vendée Militaire

Dominique Lambert de la Douasnerie.
Président fondateur de l'association.
Lors de l'inauguration de la plaque de la ferme des Gâts à Combrée.

Vendée Militaire
2 avenue de la gare
49123 Ingrandes-sur-Loire
tél : (33) 02 41 39 25 36
contact@vendeemilitaire.org
Bulletin d'adhésion(.pdf)

Association
Vendée Militaire

Présentation de l'association

Une histoire qui commença il y a quarante-trois ans

Passionné par les guerres de Vendée depuis octobre 1967, Dominique Lambert de La Douasnerie, descendant de plusieurs soldats vendéens, créa l’association Vendée Militaire à la fin de l’année 1975. Deux de ses amis - MM. Nicolas Lucas et Hugues Cocard (aujourd’hui le P. Paul) - acceptèrent de faire partie du premier bureau de l’association.

Son fondateur, Dominique Lambert de La Douasnerie, est l’auteur de plusieurs ouvrages (Louis Rougé, Paris, J. Grancher, 1974; puis Le Mans, Cénomane, 1987 et 1998, 1er prix du premier salon français du livre régionaliste; Le drapeau blanc en exil, Paris, Guénégaud, 1998; Souvenirs de l’épopée vendéenne. Vieilles archives, vieilles histoires, Paris, Christian, 1999). Il collabora également à l’ouvrage Les martyrs d’Avrillé. Catholicisme et Révolution, Chambray (C.L.D., 1983, pp.29 à 85). Il publia de très nombreux articles dispersés dans différents journaux et revues (Historia, Le Courrier de l’Ouest, Souvenir Vendéen, SAVOIR, Paroisses et Soldats de l’Armée Vendéenne, Les amis du comte de Chambord, Bourbon-Magazine, etc).

Les buts de la Vendée Militaire

Le fondateur de la Vendée Militaire voulait connaître dans les moindres recoins l’épopée vendénne. C’est pourquoi, dès l’âge de 20 ans, on le voyait circuler dans la campagne vendéenne, un carnet et un stylo dans sa poche, en quête de la moindre tradition orale. Toutes ces informations, recueillies au hasard des rencontres, au détour d’un chemin, à la sortie d’un estaminet, étaient le complément obligé de ses longues et laborieuses recherches dans les archives et les bibliothèques. C’est ainsi que naîtra, plus tard, l’idée des Veillées vendéennes. Celles-ci furent créées en 1976 (l’année même de la naissance de la Vendée Militaire).

On peut ainsi résumer les buts de la Vendée Militaire :

La Vendée Militaire organise aussi des voyages. Notamment en pays chouans (le Maine, la Bretagne, la Normandie), autour de la campagne d’outre-Loire, etc, voire à l’étranger autour de la famille royale en exil.

Les Veillées vendéennes de la Vendée Militaire

Chaque année, depuis 1976, quatre ou cinq Veillées vendéennes sont organisées, l’hiver, en Vendée Militaire. Animées par Dominique Lambert de La Douasnerie, elles ont pour buts de maintenir le souvenir de la “guerre des géants” et de collecter les dernières traditions orales concernant l’histoire des guerres de l'Ouest.La 191ème veillée a été organisée à Faye d’Anjou le 19 février 2011.

Ces veillées sont gratuites et ouvertes à tous.

Journées et Promenades vendéennes

La Vendée Militaire organise chaque année son assemblée générale au cours d’une Journée vendéenne. A l’occasion de ces journées la Vendée Militaire pose des plaques commémoratives ou inaugure des monuments. Ces plaques et ces monuments sont destinés à perpétuer le souvenir d’un officier, d’un soldat vendéen, d’un combat, d’un massacre, etc. La Vendée Militaire sauve ou met en valeur des tombes de combattants vendéens dans les cimetières de l’ancien territoire insurgé ainsi à La Poitevinière, Montfaucon, etc, et à l’étranger, autour de la famille royale en exil, comme dans le cimetière de Lanzenkirchen (Autriche). Une promenade est toujours au programme de nos journées.

D’autres promenades sont organisées en complément des Veillées vendéennes. Elles permettent de découvrir, sur place, les détails de l’histoire de la Vendée dans les paroisses de l’ancien pays insurgé, “le vieux pays”.

Les manifestations de la Vendée Militaire sont ouvertes à tous.

Cercle des descendants

L'association dispose d'un Cercle des Descendants (et apparentés) des soldats vendéens et chouans et des victimes de la révolution dans l'Ouest. Toute personne pouvant prouver sa parenté avec un officier ou un simple soldat vendéen ou chouan avec une victime de la Révolution, peut être admise au sein du Cercle. Il suffit d'adresser une demande avec filiation généalogique au siège de la Vendée Militaire.

L'adhésion est gratuite.

Les voyages de la fidélité

De temps en temps, la Vendée Militaire organise un voyage de 11 ou 12 jours "sur les pas de la famille royale en exil.” Il s’agit de l’exil, à partir de 1830, de Charles X et de sa famille. Ces voyages conduisent "les pèlerins” en Autriche (Vienne, Frohsdorf, Brunnsée), en Italie (Venise), en Slovénie (Goritz), etc. La Vendée Militaire a organisé 5 voyages autour de Charles X, du duc et de la duchesse d’Angoulême, du comte et la comtesse de Chambord, de Louise de Parme, et des fidèles serviteurs de la famille royale.

Le bureau de l'association

Le bureau de l’association se compose ainsi: